L'ABSENCE DE TA PRESENCE.

L'ABSENCE DE TA PRESENCE. C'est le coeur lourd que j'écris ses quelques lignes. A l'heure ou tout le monde nous bo...





L'ABSENCE DE TA PRESENCE.

C'est le coeur lourd que j'écris ses quelques lignes. A l'heure ou tout le monde nous bombarde de whishlists, d'idées cadeaux, c'est aussi l'heure des bilans. Pour ma part, c’est le moment ou ma carapace fond. Ou je suis à fleur de peau, et ou je n'arrive pas à grand chose, les fin d'années sont assez douloureuses. Depuis quelques années, c'est la période que je redoute le plus. Si je pouvais passer de novembre a mi janvier en un claquement de doigts, je le ferais.
Le jour ou je me suis rendue compte que je jalousais de simples inconnus, ou même des amis, de passer les fêtes en familles, c'est la que je me suis aperçue que j'avais un travail à faire sur moi même. Alors cette année, au lieu de faire comme les 3 dernières, à vouloir me mentir à moi même, j'ai décidé de me libérer. A quoi bon faire un sapin, et des tonnes de cadeaux si c'est pour faire une banale photo instagram, ou faire comme tout le monde, alors que ma seule envie est de m’enfermer chez moi sans voir personne ? 

L'abandon est une de mes plus grandes peurs, voir peut être la seule. J'ai vécu des années avec ce sentiments, et cela c'est confirmé l'année dernière, un peu avant les fêtes. Je n’aimais déjà pas forcement cette periode, mais depuis encore moins.  Désormais, je suis seule. Je n'ai pas peur de le dire, il faut apprendre à encaisser, et à voir la réalité en face. Je n’aurais plus jamais cette présence paternelle réconfortante dont on a toutes besoin. J'ai une maman, qui fait de son mieux malgré mon caractère et ses faiblesses, et j'ai ma famille de substitution, MES AMIS. Car fêter noël, quand on a pas/plus de famille, ce n'est pas une partie de plaisir. Voir de grandes tables, de grandes familles réunis, des personnes pressées de rentrer chez elle, quand ce n'est pas ton cas. Ce n'est pas facile.

C’est aussi pour ça, que vous me voyez un peu moins « drôle » et moi fun que d’habitude. Ce n’est vraiment pas une periode facile, mais petit à petit, j’apprend, j’encaisse, et j’accepte. Pas facile non plus, quand la personne à qui on pense 22h/24 est à l'autre bout du monde (♡). Il faut apprendre à combattre nos démons il parait... 

Je ne sais même pas si je trouverais le courage de publier cet article, je ne sais pas ce qu'il peut m'apporter.

Alors, bonnes fêtes à vous malgré tout. Profitez de vos proches, de vos familles, de vos chéris, mais aussi de vous amis. , et merci pour tout ce que vous m'apportez au quotidien, par votre bienveillance. 

You Might Also Like

2 commentaires

  1. touchant, bon retablissement

    RépondreSupprimer
  2. Waouh j ai l impression d avoir écris cette article ça fais des semaines que je souffre de cette période parce qu un Noël sans famille ça à moins d'intérêt, même si bien sûr les amis deviennent une famille de coeur. Je vois tout le monde s'extasier alors que j ai juste envie que ça finisse alors merci d avoir écris cet article pour tous les gens dans cette situation. Merci pour tout ce que tu fais au quotidien ta bonne humeur, tes anecdotes et même tes coups de gueule. J espère de tout coeur qu un jour on aimera Noël parce qu on aurait créé notre famille
    Gros bisous et rétabli toi bien ��

    RépondreSupprimer

Tu cherches quelques chose ?